L'unité a mis au point une technologie originale et brevetée, appelée FlexiBac, pour générer 100% de baculovirus multi-recombinants en une seule étape. Cette technologie repose sur l’utilisation d’ADN viral rendu non infectieux (par délétion de gènes essentiels) et répliqué dans des cellules de E. coli (par introduction dans le génome viral d’une origine de réplication bactérienne, mini-F). Ces ADN viraux non infectieux sont appelés bacmides.

Un ensemble de bacmides a été construit en supprimant des gènes essentiels de l’ADN viral. Des vecteurs de transfert spécifiques (pVT) sont générés et contiennent (i) un promoteur, (ii) une cassette d'expression permettant de produire la protéine d'intérêt et (iii) une copie fonctionnelle du gène essentiel délété dans le BacMid. Au cours de la transfection de cellules Sf9 par un BacMid et des pVT, il se produit une recombinaison homologue entre l'ADN du BacMid et les pVT conduisant à la réparation des gènes essentiels et donc à la génération de baculovirus infectieux mono- ou multi-recombinants. Ce système permet la génération en une étape de 100% de baculovirus recombinants co-exprimant 1 à 6 gènes d'intérêt.

La modulation de l'expression de chaque protéine recombinante peut être obtenue en utilisant différents promoteurs présentant des modèles d'expression spécifiques tels que des promoteurs cellulaires, viraux précoces ou tardifs et des promoteurs ayant une activité de transcription basse ou élevée.

Brevet

Brevet : PCT/FR 2017/052191. « Système d’expression baculovirus 1 ». Inventeurs : Cerutti M, Juliant S, Choblet S. Déposants : CNRS – INRA.

Notre technologie FlexiBac a été adaptée pour optimiser les modifications post-traductionnelles (MPT) telles que les N-glycosylations ou les maturations protéolytiques. Cette nouvelle technologie, Flexibac MPT, permet de proposer la production de glycoprotéines présentant différents motifs N-glycaniques, du type paucimannose au type complexe (galactose ou acides sialiques terminaux)  

Dans les cellules d’insecte, les N-glycosylations sont tronquées du fait de l’absence de plusieurs glycosyltransférases et synthases.

La technologie Flexibac MPT consiste à intégrer dans l’ADN viral, de manière définitive, des gènes codant les glycosyltransférases et les synthases pour compléter l’équipement enzymatique de la cellule hôte.

Il est aussi possible de jouer sur la maturation protéolytique des protéines en utilisant par exemple un baculovirus qui surexprime une furine cellulaire.

Brevet

PCT/FR2018/052652. « Système d’expression baculovirus 2». Inventeurs : Cerutti M, Juliant S, Bernon C. Déposants : CNRS-INRA.

Notre technologie Flexibac a été adaptée pour l’expression d’anticorps monoclonaux et autres dérivés d’anticorps (scFv, Fab’2, ADC, …)

Plusieurs types de vecteurs de transfert (pVT) spécifiques à l’expression des immunoglobulines humaines et murines ont été construits et seuls les gènes codants les parties variables des anticorps restent à intégrer.

Un nouveau format a été dessiné pour obtenir un anticorps bispécifique :

  • bivalent pour chacune de ses spécificités,
  • avec un domaine Fc fonctionnel,
  • 100% humain,
  • dans un format générique (applicable à n’importe quel couple d’anticorps) 

Ce format consiste en un Fab’2 (mab2) lié via un linker spécifique à un anticorps entier (mab1). Cet anticorps possède une seule chaîne lourde mais deux chaînes légères. Pour que chaque chaîne légère s’apparie avec son domaine chaîne lourde respectif, des mutations ont été introduites au niveau des constantes de mab1.

Aller au haut